Le château du Héron blanc à Hiroshima : quelle est son histoire ?

Le Japon possède plusieurs monastères magnifiques et châteaux majestueux. Connaissez-vous le château du Héron blanc ? Également connu sous le nom de château de Himeji, il attire des visiteurs et des touristes des quatre coins du globe. C’est un lieu incontournable pour tous grands amateurs d’édifices issus d’anciennes civilisations et d’architectures de valeurs historiques. Le château du héron blanc est classé au patrimoine mondial par l’UNESCO. Il y a une dizaine d’années a été fermé pour rénovation. Désormais, il a rouvert ses portes aux visiteurs férus de découvertes et fascinés par la culture nipponne.

Caractéristiques descriptives du château

D’un point de vue architectural, on recense plus de 83 bâtiments, à savoir 15 portes et 16 tourelles. La grande majorité des bâtiments appartiennent aux patrimoines culturels. En totalité, l’édifice occupe un périmètre égal à 1.7 kilomètre de long. Le château abrite surtout de larges donjons empilés les uns sur les autres. En visitant l’endroit durant votre séjour au Japon, on peut apercevoir plusieurs installations militaires : mâchicoulis, trappes, meurtrières… Dans le premier étage, les visiteurs peuvent admirer le musée des armes historiques. Dans toute son histoire, le château n’a jamais subi d’incendies et de tremblements de terre. Il a également été épargné par les bombardements.

Ses débuts et ses origines historiques

Le château du Héron blanc est l’un des emblèmes caractéristiques du Japon. Elle témoigne de l’histoire d’un Japon féodal flamboyant. Le lieu regorge d’histoires et de légendes uniques. D’après les historiens, le château Himeji a été érigé vers le milieu du XIVème siècle, plus précisément à l’ère Naboku de 1333 à 1392. Le château fut le témoin de nombreux faits historiques majeurs du Japon. Jusqu’à la fin de XIVème siècle, le site est considéré comme une place forte des activités du pays. Et puis, le premier shogun de la dynastie Tokugawa s’empara du château et construisit un donjon de quatre étages et de vastes enceintes. L’année 1600, le château fut offert en cadeau au gendre du shogun et les enceintes ouest apparurent.

Restauration du château du Héron blanc

Entre 2010 et 2015, un long chantier de restauration fut entamé. Avec le temps, le château perdit de sa couleur blanche éclatante si symbolique. Lorsque les échafaudages furent finalement achevés au bon de 5 longues années, il retrouva son éclat d’origine dans une splendeur inégalée. Dans les années 80, le château du héron blanc fut le théâtre de nombreuses scènes de films emblématiques. L’édifice compte parmi les derniers châteaux en bois dans tout le Japon. Le château Himeji est le plus grand du pays. Il cumule à 45 mètres d’altitude, implanté au point culminant de la colline Himemiya. La structure est nichée sur de gigantesques murs de pierres courbés tels d’immenses éventails.

Osaka : l’archipel aux milles trésors
Découvrez le Mont Fuji à Hakone